Le caractère écologique des voitures électriques

Les véhicules à moteur thermique se meurent, vive la voiture électrique ! Pourquoi tant de certitude ? Pour des raisons tout à fait pragmatiques : de plus en plus de villes interdisent petit à petit la circulation des véhicules thermiques (diesel puis essence). Les rues regorgent maintenant de véhicules écologiques. Par exemple, Paris a voté en mars 2018 un nouveau plan climat ayant pour objectif un bilan carbone neutre à l’horizon 2050. Les diesels devront déserter la capitale en 2024 ! Tous les véhicules thermiques abandonneront également Paris en 2030. La lutte aux particules fines est vraiment engagée et elle sera sans pitié pour les pots d’échappement !

Le cycle est engagé et irréversible

Si les bémols généralement entendus résident dans la production, il fallait bien commencer par une première étape significative : la fin programmée de la pollution de l’air dans les grandes concentrations urbaines. Car même si la production d’électricité était totalement issue des carburants fossiles (ce qui n’est pas le cas même en France, nucléaire à 70%) nous lutterions contre la pollution des transports. Et par la même rendrions plus probable la réduction des conséquences de cette pollution urbaine aux terribles effets sur la santé.

Les avantages mécaniques de la voiture électrique écologique

La voiture électrique s’approvisionne en « carburant » de plusieurs manières : sur une pile à combustible hydrogène, des batteries (le plus souvent au lithium) et issues d’autres techniques de récupération d’énergie. Une voiture électrique peut aussi remplir ses batteries en freinant (du moment que la batterie est rechargeable). C’est impossible avec la voiture à hydrogène qui sera remplie à la « pompe » avec de… l’hydrogène ! La pollution sonore est réduite, voire nulle pour le plus grand bonheur des résidents en bordure de route. Finies aussi les particules fines relâchées dans l’atmosphère par l’usure des plaquettes des véhicules à récupération d’énergie.

Les avantages humains et financiers

Une voiture électrique écologique se conduit de manière plus douce, car il n’y a pas d’embrayage (donc pas de boîte de vitesse manuelle), pas de pistons, pas de bruit. Un ordinateur intégré s’occupe de tout. Elle renvoie une image positive et moderne du propriétaire. Que les accrochages verbaux et manuels entre les conducteurs de voitures électriques diminuent serait logique. Le plein d’énergie est bien moins cher qu’un plein de carburant fossile (environ 2€ au 100 kilomètres). De plus, le véhicule électrique ne cale jamais.

Comment fonctionne la batterie

Les principales caractéristiques de la batterie Lithium-Ion sont avant tout un excellent rapport haute densité d’énergie / poids très faible. Ensuite vous n’avez pas d’inquiétude à avoir lors d’un départ en vacances à l’autre bout du monde : si elle reste au garage, elle ne se décharge pas ou quasiment pas. Sa perte d’électricité sur un an sans utilisation serait de 10% environ. La durée de charge d’une batterie Lithium-ion est définie par sa capacité et son mode charge : rapide ou complète. Si la charge classique sur secteur domestique dure environ 10 heures, sur wallbox elle est réduite de moitié. Enfin, une “recharge rapide à 80-85%” dure de 30 minutes à 1 heure.

Louer ou acheter sa batterie ?

Voilà un nœud gordien que les constructeurs eux-mêmes ne parviennent pas à trancher. Ceux qui obligeaient leurs clients à louer ne le font plus. Certains constructeurs européens obligent à l’achat de la batterie. D’autres obligent à la location. Que faire ? Payer intégralement la batterie augmente d’autant le prix global de l’achat alors que la location mensuelle diminue mécaniquement le budget d’acquisition. A vous de budgéter votre achat en tenant compte des aides constructeurs et de l’état mais soyez moderne et positif, soyez électromobile !